Ordre des ingénieurs du Québec
 
Comment conserver la mémoire des sites d’enfouissement des déchets radioactifs ? Des scientifiques ont envisagé de concevoir des chats génétiquement modifiés qui changeraient de couleur pour alerter les générations futures des dangers de la radioactivité. 
L’Ordre a soutenu encore cette année la compétition Pontpop, qui avait lieu les 26 et 27 février dernier à l’École de technologie supérieure. Travaillant en équipe, plus de 400 élèves du secondaire et 100 étudiants du collégial devaient concevoir un pont avec pour seuls matériaux des bâtonnets, des cure-dents, de la colle blanche et de la soie dentaire.
Mme Sophie Larivière-Mantha, ing. (à droite sur la photo), membre du Conseil d’administration de l’Ordre, a pris la parole lors de l’événement et a également agi comme juge de la compétition. 
Imaginez le tableau. Barack Obama, dans le Bureau ovale de la Maison-Blanche, et Justin Trudeau, dans son cabinet de l'édifice Langevin, doivent discuter d'un sujet urgent par visioconférence. La communication est établie, les deux hommes s'échangent les salutations d'usage et, par l'entremise d'une interface robotisée appelée HARRI, ils se serrent vigoureusement la main, comme ils le feraient en chair et en os.
Le Mot du président fait relâche pendant la période électorale, conformément aux règles électorales de l’Ordre, et ce, même pour le bulletin MÉNING.ES. En effet, l’Ordre vient de mettre en ligne le site www.elections.oiq.qc.ca qui s’adresse uniquement aux membres en règle de l’Ordre.
La faculté de génie de l’Université de Sherbrooke a mis en ligne une vidéo sur l’intérêt  de l’apprentissage par problèmes et par projets. Voyez comment l’apprentissage par problèmes et par projets en ingénierie (APPI) se démarque de la leçon magistrale traditionnelle en permettant à des étudiantes et étudiants en génie électrique et en génie informatique de réaliser leurs rêves.

Mars-avril 2016

MÉNING.ES a sélectionné dans la presse pour vous des articles qui méritent le détour. Bonne lecture !
Selon une étude diffusée par Statistique Canada, les diplômés en génie chimique figurent au 2e rang des professionnels avec les salaires les plus élevés en 2010 au Canada. En effet, les hommes âgés de 25 à 54 ans ont eu un revenu annuel de 120 148 $, en moyenne.
Des bénévoles des comités régionaux de Montréal et de l’Estrie ont participé le 12 mars dernier à la journée Les filles et les sciences, un duo électrisant !, une activité qui vise à mieux faire connaître aux adolescentes de 2e et 3e secondaire les professions scientifiques et technologiques et les études qui y mènent.