Ordre des ingénieurs du Québec
 

Chers étudiants,
Chères étudiantes,
 
Ce premier numéro de l’année revient sur la pratique illégale du génie afin de répondre à certaines questions suscitées par le dossier de décembre dernier.
 
L’accueil et l’accompagnement des futurs ingénieurs au sein de la profession sont au cœur des préoccupations du Conseil d’administration de l’Ordre, comme en témoigne le Plan ING2020 que nous avons adopté en décembre dernier. En effet, ce plan stratégique 2017-2020 contient des actions qui pourraient vous toucher à la fin de vos études lorsque vous amorcerez votre parcours professionnel.

Au cours des prochaines années, l’Ordre souhaite moderniser l’accès à la profession ainsi que le juniorat. Étape clé dans le cheminement professionnel, le juniorat est une période d’apprentissage qui mène à l’obtention du permis d’ingénieur de plein titre. Pendant cette période, l’ingénieur junior doit réussir son examen professionnel, démontrer 36 mois d’expérience en génie et avoir une connaissance appropriée de la langue française.
 
Pour mieux accompagner les ingénieurs juniors dans cette étape cruciale de leur parcours professionnel, l’Ordre compte mettre en place :
  • une approche plus personnalisée;
  • un programme d’intégration pour accompagner les ingénieurs juniors;
  • des outils d’accompagnement vers l’obtention de du permis d’ingénieur de plein titre (guides, plateforme interactive, formations). 
Autrement dit, l’Ordre se prépare à vous accueillir et nous vous tiendrons informés lorsque ces actions se concrétiseront. D’ici là, continuez à suivre l’évolution de l’Ordre et de la profession, notamment grâce à ce bulletin.
 
Bon début d’année et bonne lecture !
 
Kathy Baig, ing., FIC, MBA
Présidente

Liens complémentaires